AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Test de Fable III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
phlow40

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Test de Fable III   Mer 24 Nov - 17:02

Fable III





Ôyez, ôyez braves joueurs ! Le royaume d'Albion - théâtre des incroyables aventures d'autant de preux chevaliers que de vils malandrins dans les deux premiers Fable - a complètement changé de physionomie. Plus sombre que jamais, le monde est désormais rongé par le crime et la corruption, défiguré par une industrie galopante, et dirigé de surcroît par un tyran. Les temps sont durs pour les habitants et la révolte gronde. Seul manque un héros capable de mener la révolution à laquelle tout le monde aspire. Mais cela pourrait bien être sur le point de changer...


Dès l'abord, Fable III prend le contre-pied de son prédécesseur. On se souvient en effet que le deuxième opus débutait en nous plaçant dans la peau crasseuse d'un orphelin, abandonné à son sort dans les rues glacées de Bowerstone. Or sa suite nous fait commencer dans le luxe du château royal pour nous faire incarner - selon votre goût - le frère ou la sœur du roi Logan. Si votre position peut paraître enviable, le fait est que vous allez rapidement faire les frais de la paranoïa de votre royal frangin. Sans entrer dans les détails, disons simplement que le nouveau bébé de Peter Molyneux et de Lionhead annonce très vite la couleur en vous confrontant à un choix cornélien, avant de vous jeter gaiement dans une fuite éperdue qui prendra par la suite la forme d'une quête de vengeance. Pendant la première moitié du jeu, vous devrez donc vous efforcer de renverser le sinistre souverain. Cela dit, tout héros que vous soyez, prendre le contrôle d'un royaume ne peut se faire seul. Il vous faudra en effet obtenir la confiance de la population, faire des promesses et signer des documents engageant votre honneur. Documents qui, vous vous en doutez, vous seront ressortis dans la seconde partie du jeu.



Fable III vous réserve quelques jolis décors à explorer.


Cette progression vers le pouvoir est directement matérialisée dans le jeu par une sorte de sentier magique accessible à tout moment et segmenté par de majestueux portails. Au bout de ce chemin, se dresse effectivement une forteresse perdue dans la brume, symbole manifeste de la royauté. Pour franchir un portail cependant, vous devez chaque fois rassembler un certain nombre d'alliés et accumuler suffisamment de Sceaux de la Guilde, symboles de votre grandeur. Ces derniers vous permettront en outre d'ouvrir les nombreux coffres présents sur la route, coffres permettant d'améliorer progressivement votre personnage. Certains coffres (dont le contenu vous sera toujours indiqué à l'avance) vous permettront ainsi de développer les dons de combattant de votre héros ou vous donneront accès à de nouvelles possibilités au sein de l'univers, comme le droit d'acheter, de louer ou de redécorer des bâtiments. Et pour obtenir ces fameux Sceaux qui conditionnent donc votre progression, vous devrez terminer des quêtes bien sûr, mais aussi vous mêler directement à la population et pourquoi pas effectuer des petits boulots, qu'il s'agisse de préparer des tartes, de vous improviser barde ou de retourner trimer chez le forgeron.



Vous ferez progresser votre héros en ouvrant des coffres sur la Route vers le pouvoir.


Plus que jamais, Fable III nous invite donc à sympathiser avec la populace et à interagir avec elle en utilisant toute une tripotée d'expressions : rots tonitruants, danses, poignées de main vigoureuses et poses débiles s'ajouteront à quelques gestes plus glorieux ainsi qu'à la possibilité de donner quelques piécettes aux plus misérables des habitants d'Albion. Les habitués se trouveront donc en terrain connu pendant ces phases. Un constat qui peut d'ailleurs s'appliquer à la majeure partie du jeu. Car au fond, au-delà de l'aspect résolument sinistre qu'a pris l'univers de Fable, avec ses séquences chocs, ses environnement grisâtres, ternes et sales, le titre s'avère extrêmement proche de son prédécesseur. Mais ce n'est pas à dire que Fable III ne comporte pas son lot de nouveautés. En premier lieu, on saluera tout d'abord une histoire mieux ficelée et plus mature (mais non point dénuée de l'humour si délicieusement british que nous avons appris à connaître) que dans les précédents opus.



Pour espérer vivre à fond votre aventure, il vous faudra travailler et récolter des pièces d'or.


Ensuite, les habitués seront sans doute surpris par l'absence quasi totale de HUD, le jeu se contentant d'afficher ponctuellement des touches lorsque c'est nécessaire. Ainsi, si vous êtes blessé au combat, le bouton permettant d'accéder aux potions de soin apparaîtra dans un coin de l'écran, mais seulement à ces moments précis. Notons d'ailleurs que le système de combat ressemble fort à celui de l'épisode précédent, jusque dans la répartition des fonctions des touches de la manette (X pour le corps-à-corps, Y pour les armes à feu et B pour la magie). La nature des attaques étant quant à elle toujours fonction du temps que l'on maintiendra chaque touche enfoncée. Mais globalement, les combats nous sont apparus nettement plus rythmés et dynamiques que par le passé, plus violents aussi, car marqués par des effets de mises en scène, des ralentis et des plans de caméra mieux sentis lorsque l'on déclenche des coups puissants.



Le roi Logan n'as pas vraiment une tête de porte-bonheur.

L'autre grand changement introduit par Fable III tient à la façon dont est géré l'inventaire. Exit les menus mal fichus du précédent volet ! Tout a effectivement été remplacé par un système inédit : à tout moment, vous pourrez effectivement accéder, sans le moindre temps de chargement, à une sorte de Quartier Général composé de plusieurs pièces. Dans la pièce centrale, vous trouverez une carte du monde permettant de voyager facilement d'une région à l'autre et même de lister les quêtes à accomplir. Mais cette pièce centrale vous permettra aussi d'accéder à votre dressing pour changer d'apparence, à votre armurerie, à votre salle des trophées ainsi qu'à un salon intégralement dédié aux fonctionnalités online. Allez, avouons que ce n'est pas toujours super pratique, mais pour ce qui est de l'immersion, c'est assez réussi, même si le fait de faire pause et de se balader tranquillement dans son Sanctuaire alors qu'on était en plein combat fera peut-être grincer quelques dents.



Les combats sont bien mieux mis en valeur que dans Fable II.

Mais plus que tout cela, ce que nous attendions de découvrir était la façon dont le jeu mettrait en place la deuxième partie de l'aventure, celle dans laquelle on finirait par monter sur le trône pour gérer, enfin, le royaume d'Albion. Et pour le coup, on trouve pêle-mêle d'excellentes idées associées à beaucoup de classicisme. En fait, la structure du soft ne va pas se retrouver véritablement modifiée par votre changement de statut : vous devrez toujours battre la campagne pour effectuer des quêtes. Les enjeux qui régiront votre progression en revanche, s'avèrent totalement inédits. En effet, une fois votre petite tête couronnée, vous devrez tout d'abord choisir de tenir, ou non, les promesses faites à vos alliés, en gardant à l'esprit que chaque décision sera susceptible de vider les caisses de l'état. Or le hic, c'est qu'Albion va se retrouver sous le coup d'une terrible menace, nécessitant une armée nombreuse et extrêmement bien équipée. Vous devrez donc prendre vos décisions intelligemment, votre bonté étant souvent synonyme d'immenses difficultés à venir.



Votre règne sera-t'il marqué par la bienveillance ?


Bref, l'idée est assez géniale, mais le fait est que vous n'aurez pas vraiment de latitude quant à la manière de gérer finement votre royaume. Fable III cherche là encore la simplicité et se contente en fait de faire des choix bien particuliers à intervalles réguliers. Reconstruirez-vous le vieux quartier de Bowerstone ? Choisirez-vous de mettre fin au travail des enfants, au risque d'affaiblir votre industrie ? Beaucoup de choix certes, mais vous n'aurez absolument aucun contrôle sur la nature de vos décisions. Nous ne sommes pas ici dans un jeu de gestion, Fable III n'y prétend pas et utilise simplement ses mécaniques habituelles d'une manière telle qu'il en devient extrêmement plaisant. Car le fait est que les effets de vos décrets royaux seront très rapidement palpables et auront une influence colossale sur la fin de l'aventure. C'est là tout le génie de Fable III, qui invite plus encore que ses prédécesseurs à refaire plusieurs fois l'aventure. Difficile de rentrer davantage dans les détails dans le cadre du test. Il vous faudra en effet découvrir par vous-même la suite des événements. Nous nous contenterons simplement de dire qu'à sa manière, poétique, décalée mais assez simpliste, Fable III nous confronte bel et bien aux terribles dilemmes des gouvernants en nous tiraillant avec justesse entre impératifs extérieurs et volonté de satisfaire le peuple.




Favoriser le peuple se fera au détriment de votre compte en banque.

Reste enfin à évoquer la dernière surprise de Fable III, à savoir un mode coop digne de ce nom, et non plus seulement un petit bonus plus ou moins praticable comme ce fut le cas dans le précédent opus. Comme annoncé il y a quelques mois, l'intégralité du jeu est bel et bien jouable en duo, sans que l'on soit cette fois gêné par une caméra commune... C'est en tout cas le cas sur le Xbox Live, car sur une même console, on retrouvera avec déplaisir les anciennes limitations induites par une caméra unique, même s'il sera possible de se téléporter directement à côté de son partenaire en appuyant sur back. C'est dommage, mais on recommandera donc aux joueurs de ne pratiquer Fable III en coop que sur le Live, où on pourra donc sans problème partir explorer une même zone chacun de son côté, voire donner n'importe quel trésor à son camarade. Ce dernier aspect est d'autant plus appréciable qu'il est possible d'utiliser votre héros issu du solo. Vous n'aurez donc plus à supporter un pauvre acolyte anonyme.



Fable III ne serait pas complet sans ses quêtes débiles et ses personnages loufoques.


Enfin, pour ne rien gâcher, sachez que toute l'expérience, l'or et les objets obtenus lors de ces sessions coop seront ensuite conservés dans le solo, ce qui fait que vous n'aurez plus l'impression de perdre votre temps. Les petits gars de Lionhead ont même poussé le vice jusqu'à vous permettre de demander en mariage votre partenaire de jeu, d'investir dans une cérémonie et même de procréer. Par souci de réalisme, il sera même possible de divorcer, ce qui pourra impliquer un partage de l'or mis en commun et peut-être même quelques luttes pour la garde d'éventuels enfants. Voilà, vous savez l'essentiel sur le nouveau chapitre de la fable de Peter Molyneux. Le fringant gentleman et son studio nous livrent une nouvelle fois un excellent petit titre qui s'il ne révolutionne rien en dehors d'Albion même, s'avère extrêmement prenant, riche et attachant. Un jeu à recommander à tous les amateurs de fraîcheur et de superbes histoires.


Source : http://www.jeuxvideo.com/articles/0001/00013662-fable-iii-test.htm


Dernière édition par phlow40 le Jeu 25 Nov - 22:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phlow40

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Test de Fable III   Mer 24 Nov - 17:05


Graphismes 15/20

Le moteur de Fable II a assez mal vieilli mais permet néanmoins de donner vie à un univers cohérent et surtout très vivant. Si on comprend qu'Albion se soit assombri, soit devenu plus crasseux en raison de l'industrie, il est vrai que Fable y perd de fait beaucoup de sa magie et de sa poésie. On visitera d'ailleurs moins de lieux mémorables que dans Fable II, même si les fans retrouveront avec plaisir des endroits déjà connus, mais souvent ternis. Il faut en outre faire avec beaucoup d'aliasing, de clipping ainsi qu'avec des textures bien moches.


Jouabilité 16/20

Le bébé de Peter Molyneux est en fait découpé en deux segments finalement bien plus semblables dans leur structure que ce qu'on aurait pu croire au premier abord. Pour le reste, Fable III se contente bien souvent de reprendre les mécaniques de son prédécesseur tout en approfondissant le tout. Les décisions que l'on doit prendre sont ainsi plus difficiles que jamais et leurs conséquences bien plus nettes qu'auparavant. Le jeu s'avère en outre extrêmement facile et penche bien souvent du côté de l'assistanat pur et dur. Cet optique permet de rendre l'aventure particulièrement fluide, mais il est clair que les joueurs avides de challenge porteront un regard moins indulgent sur Fable III.


Durée de vie 16/20

Fable III offre une aventure d'une durée équivalente à celle de son aîné. On comptera donc une douzaine d'heures pour en voir le dénouement, quel qu'il soit. Evidemment, faire toutes les quêtes annexes et découvrir tous les secrets d'Albion vous demandera beaucoup plus de temps. Pour ne pas changer, le dernier bébé en date de Lionhead nous invite en sus à retenter plusieurs fois la campagne, en prenant des décisions différentes. Et à tout cela s'ajoute un mode Coopération enfin digne de ce nom, pour peu que l'on joue sur internet.


Bande son 18/20

C'est une habitude désormais, le Fable nouveau est encore une fois soutenu par des compositions absolument somptueuses qui collent parfaitement à l'ambiance. Qu'il s'agisse de morceaux épiques portés par un orchestre complet ou de petites musiques guillerettes, on frise le sans-faute. Même constat pour les bruitages, d'une rare qualité. On appréciera enfin le doublage français, globalement excellent, surtout pour les personnages centraux. Il est toutefois dommage qu'on ne puisse pas opter pour des voix anglaises, le casting anglophone étant des plus impressionnants.


Scénario 16/20

Nettement plus rafraîchissant que Fable II qui se contentait de reprendre la structure de son aîné, ce nouvel opus nous propose de vivre une histoire épique marquée par de jolis rebondissements. Le titre apparaît également plus mature et plus violent que ses ancêtres, mais il est vrai qu'on perd de ce fait une partie de la délicieuse poésie si chère à Fable. Un mal pour un bien en somme.


Note Générale 17/20

La série continue son chemin avec brio et nous offre cette fois la possibilité d'accéder au pouvoir ultime en devenant roi (ou reine) d'Albion. Mais comme vous le savez, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, et c'est là toute la délicieuse ambiguïté de Fable III qui nous fait lorgner le trône, avant de nous montrer que la fonction de dirigeant n'est pas aussi aisée que cela. Alors certes, on pourra reprocher au titre sa facilité et son assistanat permanent, surtout dans sa seconde partie, mais le fait est que Fable III reste avant tout un titre aussi riche qu'envoûtant. Que vous soyez fan de la série ou néophyte, vous prendrez énormément de plaisir à découvrir la nouvelle perle de Peter Molyneux et de son équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phlow40

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Test de Fable III   Jeu 25 Nov - 23:00

Ajout d'images
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shown
Admin
avatar

Masculin Messages : 176
Date d'inscription : 09/11/2010
Localisation : Devant son Ordi.

MessageSujet: Re: Test de Fable III   Ven 26 Nov - 1:12

Évite les triples posts x)

Tu peux toujours éditer.

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xboxfan.forumactif.org
phlow40

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Test de Fable III   Mer 1 Déc - 17:27

Mise à jour de Fable III

Avis aux membres du forum Smile Fable III, profite aujourd'hui (01/12/2010) d'une mise à jour qui corrige une poignée de bugs. Comme les soucis liés au Sanctuaire, au fait que Jasper se faisait régulièrement couper le sifflet en pleine tirade, à la carte du monde tout à coup inaccessible, et à d'autres blocages lorsqu'on se prend à gambader dans les rochers et d'autres choses encore. La liste complète des corrections sur ce lien, attention par contre, site en anglais Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shown
Admin
avatar

Masculin Messages : 176
Date d'inscription : 09/11/2010
Localisation : Devant son Ordi.

MessageSujet: Re: Test de Fable III   Jeu 2 Déc - 2:30

J'avais l'Intention de le demander à noël, mais j'avais entendu dire qu'il avait de sévère bugs, mais avec cette Upgrade je crois que je vais me l'acheter ! ^^

_______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xboxfan.forumactif.org
phlow40

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 18/11/2010

MessageSujet: Re: Test de Fable III   Jeu 2 Déc - 20:39

Wink vas-y au pire je pense qu'il y aura encore des Maj Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test de Fable III   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test de Fable III
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blind Test Disney
» [Lego] Test Lego Atlantis
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario 64.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'historique Xbox :: Les Tests-
Sauter vers: